background img

Quel éclairage choisir pour une chambre de culture ?

Pour prendre de l’avance au jardin sur vos plantations et semer pendant l’hiver ou pour accélérer la floraison de vos plantes d’intérieur, la maîtrise de la luminosité  et de la température sont essentielles. Pour gagner du temps, réussir des semis et contrôler la maturation de vos plants dans des conditions optimales, la chambre de culture est une solution efficace. Reste à régler la question de l’éclairage. Quel type de lampe installer dans une chambre de culture ? Quel type d’éclairage pour quels objectifs culturaux ? Une minute pour mieux comprendre la culture indoor.

Pourquoi choisir une lampe à sodium ?

Les lampes à sodium sont particulièrement recommandées pour la floraison. Également appelées ampoules HPS (sodium à haute pression), elles diffusent un spectre optimal pour la maturation des fruits et la floraison. L’ampoule contient un savant mélange de sodium, de mercure et de xénon, qui produisent une lumière intense et chaude, semblable au rendement du soleil estival. Composée d’un ballast, d’une ampoule HPS et d’un réflecteur, la lampe à sodium s’installe facilement dans une chambre de culture. Dans ce petit espace, elle dégage une chaleur qui crée une ambiance de type tropical, idéale pour le développement de vos plantes d’intérieur.

A lire en complément : Quels sont les avantages des volets roulants ?

Les lampes idéales à utiliser pour les semis

Les semis sont fragiles, mais ils nécessitent une lumière intense dès qu’ils sortent de leur substrat. Les lampes idéales pour les semis doivent produire une lumière fluorescente, avec une température de couleur élevée. Pour démarrer vos plants, il est donc conseillé d’utiliser des tubes fluorescents, des turbo-néons, des lampes économique, des lampes CFL, des ampoules MH ou des LED horticoles. Elles sont également adaptées pour la croissance et la floraison des plantes.
 

Quel type de lampe éviter pour une chambre de culture ?

Toutes les lampes ne sont pas adaptées à la culture indoor. La lampe à incandescence, d’un autre âge, produit peu de lumière, mais beaucoup de chaleur. Les halogènes quant à elles, ont un bon rendement, mais restes gourmandes en énergie. Les lampes UV, essentielles chez les animaux à la synthèse de la vitamine D, sont en revanche, complètement inutiles pour la photosynthèse. Les néons à lumière noire, plus utiles en décoration, produisent quant à eux un spectre lumineux, les ultra-violets, non-absorbés par la chlorophylle. Les lampes à infra-rouge peuvent permettre de chauffer, mais n’aident en aucun cas pour la croissance des plantes. Au contraire, elles risquent de la stopper.

A lire aussi : Pourquoi installer un store banne

Catégories de l'article :
Aménagement