Déperditions thermiques : où se situent-elles ?

53
Partager :

Les déperditions thermiques désignent les pertes de chaleur à certains endroits de la maison comme les murs, le toit, le sol ou encore les fenêtres. Ces pertes de chaleur ont des conséquences non négligeables sur la consommation énergétique de l’habitation, mais également sur le confort des habitants. Effectivement, les déperditions thermiques vous obligent à consommer plus de chauffage durant l’hiver. De plus, vous ne bénéficierez pas complètement de la chaleur naturelle et de celle offerte par le système de chauffage, ce qui aura un impact négatif sur votre confort. Où faut-il optimiser l’isolation pour éviter les déperditions thermiques ? Nous vous en disons plus dans la suite de ce billet.

L’isolation des combles pour réduire les pertes de chaleur

Si vous voulez réduire considérablement votre facture de chauffage, l’isolation thermique des combles est incontournable. En effet, une mauvaise isolation du toit engendre une grande perte de chaleur.

A lire en complément : Plafond tendu à Nice : quels sont vos choix ?

Acheter un système de chauffage performant est une excellente idée pour économiser de l’argent et de l’argent. Cependant, si toute la chaleur offerte par ce dispositif fuit par la toiture, ce serait vraiment dommage. Puisque les combles représentent environ 30 % des fuites de chaleur d’une habitation, leur isolation est une priorité.

Pour bien isoler les combles de votre maison, vous devez en savoir plus sur les différentes techniques d’isolation qui peuvent être utilisées. Toutefois, pour faire le meilleur choix, il est préférable de recourir aux services d’une entreprise spécialisée dans l’isolation. Vous bénéficierez ainsi des compétences et du savoir-faire des spécialistes de la structure.

A lire également : Le buffet en chêne apporte une touche décorative à votre salon

isolation combles

Une entreprise spécialisée dans l’isolation vous offre un accompagnement depuis la présentation de votre projet jusqu’à la fin des travaux. Elle vous aidera à choisir le meilleur isolant entre la laine de roche ou la ouate de cellulose, par exemple.

Quelles sont les aides disponibles pour isoler vos combles ?

L’isolation des combles peut se révéler être très lourde sur le plan financier. Vous devrez donc réaliser un investissement conséquent pour réduire votre consommation énergétique et pour améliorer votre confort au quotidien.

Afin de ne pas alléger considérablement votre portefeuille pour cette opération de rénovation, vous pouvez profiter de plusieurs aides régionales. L’une des aides auxquelles vous pourrez accéder est MaPrimeRénov’. Il s’agit d’une aide financière qui est venue remplacer le crédit d’impôt en 2021. Cette subvention a pour objectif de développer le pouvoir d’achat des ménages modestes ou à faible revenu en leur donnant les moyens de diminuer le montant de leurs factures d’électricité et de chauffage.

Vous êtes aussi susceptible de profiter de l’éco-prêt à taux zéro. Il est question d’un crédit qui est accordé lorsque vous devez réaliser plusieurs travaux d’isolation. Le montant s’élève à 20 000 euros pour 2 opérations et 30 000 euros pour un chantier de plus grande envergure.

L’isolation des combles et de la toiture est également éligible au Certificat d’Économie d’Énergie (CEE) ou à la prime Énergie. Cette aide offre de multiples avantages. L’un de ses atouts est de prendre la forme d’un chèque bancaire. Vous pouvez donc vous en servir comme vous le souhaitez, à des fins d’économies d’énergie bien sûr et en respectant certaines conditions.

Partager :