Comment faire du gris en peinture ?

87
Partager :

Le gris est une couleur, une teinte, ou encore une nuance « entre deux » et assez neutre, qui peut être élaborée de plusieurs manières. Vous vous lancez dans la théorie des couleurs, ou dans la peinture, et vous avez besoin de faire du gris ? Nous vous expliquons ici toutes les méthodes pour faire du gris en peinture.

Le gris et la théorie des couleurs

Le gris est une couleur, bien que déjà, cette affirmation pose problème, selon l’interlocuteur à qui vous vous adressez ! Voici les quelques méthodes qui permettent d’obtenir du gris en peinture.

A découvrir également : Déménager avec un garde-meuble

Le gris par le mélange des couleurs complémentaires

Pour faire du gris, vous pouvez partir de la théorie des couleurs, qui veut que l’association des couleurs complémentaires donne automatiquement du gris, ou une forme de gris coloré.

Vous pouvez ainsi mélanger du jaune et du violet ensemble, du rouge et du vert, et enfin, du bleu et du orange. Si vous disposez de peinture liquide (gouache ou acrylique), le mieux est d’essayer ces combinaisons l’une après l’autre.

A voir aussi : Comment choisir une crédence de cuisine ?

Vous allez vous rendre compte par vous-même de l’évolution du mélange de peinture. Le gris obtenu en peinture va comporter une dominante de couleur dans un premier temps. Tout le jeu consiste à équilibrer le gris obtenu avec la couleur primaire ou complémentaire, en fonction du besoin. Les tons de gris coloré obtenus peuvent ainsi être plus ou moins chauds ou froids.

Le gris par le mélange du noir et du blanc

De manière alternative, si vous disposez de tubes ou de flacons de peinture noire et de peinture blanche, vous pouvez tout simplement fabriquer votre gris à partir de ces deux teintes de peinture neutres. Le gris que vous obtenez est alors un gris sans ‘résidu’ de couleur primaire ou complémentaire.

La teinte de votre gris variera alors en fonction de la quantité de noir et de blanc que vous y mettez. Cette méthode est plus rapide, mais moins éducative que la précédente. Elle ne permet pas de voir la mise en application directe de la théorie des couleurs.

Faire du gris : mélanger les couleurs primaires

Voici un autre moyen de fabriquer du gris en peinture, toujours en suivant la théorie des couleurs. Nous avons vu comment faire interagir les couleurs primaires et les couleurs complémentaires entre elles. La théorie des couleurs se basant sur le cercle chromatique, nous allons maintenant voir comment faire interagir les couleurs primaires entre elles.

Il est en effet possible d’obtenir du gris en peinture en mélangeant les 3 couleurs primaires : bleu, rouge et jaune. Pour cela, les teintes de vos peintures doivent absolument être primaires : rouge magenta, bleu cyan et jaune primaire.

Choisissez le type de peinture à utiliser (acrylique, gouache ou huile) et mélangez des doses égales de ces 3 couleurs primaires sur une palette. Vous devriez obtenir un gris coloré relativement foncé. Si ce ton de gris ne vous convient pas, vous avez le choix de l’éclaircir ou de le foncer.

Faire varier un gris coloré : éclaircir ou foncer

Une fois que vous avez obtenu votre gris sans couleur majoritaire et que la teinte, la nuance ou la couleur vous semble suffisamment neutre, vous avez tout le loisir de varier la teinte en ajoutant du blanc ou du noir avec vos flacons de peinture ou vos tubes de peinture.

Ajouter du blanc à un gris neutre fait à partir d’orange et de bleu vous donnera un beau gris clair, riche et consistant. De même, pour le foncer, ajoutez une touche de noir. N’oubliez pas que la règle générale est de ne jamais mélanger divers types de peinture ensemble. La peinture acrylique ne peut donner un bon mélange avec de la gouache ou de la peinture à l’huile. Cette base est réciproque.

Vous avez toujours la possibilité, une fois que vous avez obtenu votre gris par l’une des 3 méthodes ci-dessus, de la faire varier en nuance, en teinte et en valeur, pour obtenir une parfaite peinture grise.

Partager :