Hivernage de la piscine : Quand et comment procéder ?

86
Partager :

L’hivernage est indispensable pour les piscines extérieures. Cette opération se fait en plusieurs étapes. Il existe différentes techniques d’hivernage. Il convient, en outre, de définir le moment le plus opportun pour commencer l’hivernage afin de garantir l’efficacité de la manœuvre et éviter bien de mauvaises surprises. Vous pouvez notamment trouver les produits nécessaires et les accessoires pour piscine indispensables à la réalisation de l’hivernage sur le site web spécialisé Eau’Shop.

En quoi consiste l’hivernage de la piscine ?

L’hivernage est une opération qui consiste à mettre en veille ou à arrêter le système de filtration de la piscine pendant la saison hivernale. Cette manœuvre vise notamment à protéger les équipements, le bassin et l’eau de la piscine des effets des aléas climatiques (gel, températures glaciales, …).

A voir aussi : Salon de jardin : 3 bonnes raisons de choisir l’aluminium

En outre, l’hiver annonce la fin de la saison de baignade. L’hivernage permet de stopper complètement la motorisation de la piscine. Cela permet de réaliser d’importantes économies d’énergie tout au long de l’hiver quand la piscine n’est pas utilisée.

Quand procéder à l’hivernage de la piscine?

Il n’y a pas de date exacte pour débuter l’hivernage de la piscine. La température de l’eau indique le moment le plus opportun pour commencer la manœuvre. Vous devez entamer l’hivernage dès que l’eau du bassin atteint et conserve une température de 15°C.

A lire aussi : Comment entretenir un jardin japonais ?

Attention, une température supérieure à 15°C favorise la prolifération des bactéries et des algues. Par ailleurs, en-dessous de 15°C, le gel s’installe et risque d’occasionner des usures au niveau des installations. Veillez, donc, à prendre la température de l’eau tous les jours et entamez l’hivernage dès que le mercure indique 15°C.

Les étapes de l’hivernage

L’hivernage se fait en plusieurs étapes bien précises.

Procédez, en premier lieu, au nettoyage en profondeur du bassin. Utilisez le robot de piscine, le balai brosse, l’épuisette et tous les accessoires qui permettent de récurer les parois et le fond du bassin, les escaliers et l’eau. Effectuez aussi un assainissement du système de filtration.

L’eau du bassin, doit, ensuite être traitée. Équilibrez l’acidité (pH), l’alcalinité (TAC) et la dureté (TH) puis laisser tourner le système de filtration pendant 24 heures. Il est absolument recommandé de réduire le niveau de l’eau à une dizaine de cm sous le niveau des buses de refoulement. Ainsi, le gel n’atteindra pas les tuyaux. Il est strictement interdit de vider le bassin pour éviter de le soumettre aux mouvements du terrain causant des fissures ou l’apparition d’autres signes de faiblesse de la structure. Terminez le traitement de l’eau en y versant du produit spécial hivernage, pour empêcher le développement du calcaire, des bactéries et autres parasites.

Pour finir, recouvrez le bassin avec une couverture d’hivernage pour éviter au mieux le gel et préserver la propreté de l’eau.

Les différentes techniques d’hivernage de la piscine

Vous avez le choix entre deux techniques d’hivernage bien distinctes, à savoir : l’hivernage actif et l’hivernage passif.

L’hivernage actif se caractérise par l’actionnement du système de filtration mais à très bas régime. Si vous choisissez cette méthode, prévoyez un entretien régulier de l’eau pendant toute la durée de l’hivernage. Veillez aussi à baisser la durée de fonctionnement du système de filtration et actionnez le dispositif le matin lorsque le gel s’installe.

L’hivernage passif consiste à arrêter net le moteur pendant toute la durée de l’hivernage. Fermez la vanne multivoies du filtre, réaliser une vidange complète de la pompe, des skimmers, des buses, du filtre. Obstruez tous les tuyaux. Vous devez aussi placer des gizmos sur les skimmers et installer des flotteurs dans le bassin.

Si possible, démontez tous les équipements tels que le plongeoir, l’échelle, le filtre, la pompe, … .

Partager :