Comment choisir la bonne solution pour l’isolation de votre maison ?

176
Partager :

L’optimisation du confort des habitants et la réduction de la consommation énergétique passe toujours par l’isolation de la maison. Celle-ci vise non seulement à réduire les déperditions thermiques, mais également à limiter les nuisances sonores provenant de l’extérieur ou de l’autre pièce. Comment choisir la bonne solution pour isoler sa maison ? Voici les réponses.

Quels matériaux choisir pour l’isolation thermique et phonique de la maison ?

Pour isoler votre maison, vous êtes amené à choisir parmi les nombreux matériaux existants. S’il paraît difficile pour vous de choisir, faites vous accompagner en amont de votre projet par une entreprise d’isolation. Trois grandes catégories d’isolants existent :

A voir aussi : Comment optimiser votre installation solaire en utilisant le kilowatt-crête

  • Les isolants minéraux, issus du verre ou de la roche. Ils résistent au feu et sont bien isolants : laine de roche, laine de verre, verre cellulaire ;
  • Les isolants synthétiques, provenant des produits pétroliers. Ils ont l’atout d’être légers, résistants et isolants : polystyrène extrudé (XPS), polystyrène expansé (PSE), polyuréthane (PU) ;
  • Les isolants écologiques, issus des matières recyclées ou renouvelables : ouate de cellulose, laine de bois, fibre de lin, liège expansé.

Pour choisir les matériaux, il convient de se baser sur un certain  nombre de critères, tels que la performance en matière d’isolation, la résistance au feu, la conductivité thermique, la durabilité, le budget…

A lire aussi : Déco intérieure : harmoniser avec le style nude pour une ambiance zen

Quelles techniques d’isolation choisir ?

Le choix des techniques d’isolation de maison dépend de plusieurs facteurs,  en particulier le climat local, le type de construction, votre budget et vos préférences spécifiques. Deux techniques existent généralement.

L’isolation thermique par l’intérieur ou ITI

Il s’agit d’une méthode consistant à recouvrir la face intérieure d’un logement d’un isolant afin de réduire les ponts thermiques et d’augmenter la performance énergétique. Il s’agit de la méthode la plus utilisée en ce moment. L’isolation thermique par l’intérieur ou ITI peut être appliquée sur divers supports, tels que les murs, les combles aménagés, les combles perdus et les planchers bas.

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE

L’ITE consiste à envelopper la face extérieure de la maison d’un matériau isolant afin d’optimiser sa performance thermique et acoustique. Elle est préconisée pour l’isolation des combles, des toits et des murs. Elle est réalisable lors d’un ravalement de façade ou la rénovation d’une toiture.

L’avantage de l’isolation thermique par l’extérieur est qu’elle ne réduit pas la surface habitable à l’intérieur. De plus, sa mise en œuvre ne nécessite pas le déménagement des occupants. Cependant, son coût est un peu élevé par rapport à l’ITI.

L’isolation intégrée

L’isolation intégrée consiste à insérer directement le matériau isolant dans l’épaisseur des murs. Ce type de travaux est préconisé lors des travaux de rénovation lourde ou encore lors des nouvelles constructions. L’isolant utilisé peut-être des briques monomurs en terre cuite, étant connus pour leur capacité à bloquer les déperditions de chaleur et à maintenir la température ambiante à l’intérieur.

Les techniques d’isolation du sol

Les techniques d’isolation du sol peuvent se faire sous ou sur le plancher.

Sous le plancher, on utilise souvent des panneaux de polystyrène expansé ou des isolants en mousse pulvérisée. Sur le plancher, des tapis épais ou des revêtements de sol isolants peuvent être ajoutés. L’isolation du sol réduit les pertes de chaleur, améliore le confort thermique et peut également aider à réduire les coûts de chauffage.

Partager :