background img

Comment bien choisir son parquet ?

Vous convenez certainement que choisir son parquet est plus compliqué que faire le choix d’une paire de chaussures. S’il est vrai que les deux sont assez utiles pour les pieds, bien choisir le parquet est certainement plus déterminant, du fait que le parquet a certainement une durée de vie plus grande, en plus d’une valeur financière plus élevée. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est mieux de faire le bon choix et de ne surtout pas s’y tromper ce faisant. Finalement, il convient que vous aussi, vous vous demandiez comment bien choisir votre parquet. C’est à cette question qu’on répondra à travers plusieurs critères de choix.

Tenir compte de la stabilité du parquet

La stabilité sera un facteur déterminant pour choisir entre un contrecollé et un parquet massif. On retiendra qu’en matière de stabilité, le contrecollé propose de meilleures performances. C’est un type de parquet qui est constitué de plusieurs fibres. De ce fait, la dilatation du contrecollé sera beaucoup moins importante et durant toute sa vie, il pourra bénéficier d’une très bonne stabilité. En revanche, le bois massif sera assez « nerveux » et donnera l’impression de bouger.

A lire en complément : Pourquoi installer une véranda alu

Vérifier la largeur de chaque lame

La largeur de chaque lame de votre parquet sera fonction de la largeur des pièces. De ce fait, les lames larges ne seront pas en adéquation avec les petites surfaces de la maison. Pour cause, plus il y aura de lames larges, moins vous verrez de rangées. Puis, votre surface pourrait sembler trop petite.

Il est alors mieux de faire usage de lames moins larges, dans le but d’avoir plus de lames et de donner l’illusion d’avoir des surfaces plus vastes. De façon plus concrète, si vous disposez d’une chambre de 10 m², vous ne devrez pas y installer un parquet d’une largeur supérieur à 15 cm.

A découvrir également : Quels travaux peut-on faire à la maison sans autorisation administratives ?

Toutefois, si au contraire vous disposez d’un espace bien vaste de 20 à 40 m², vous devrez y installer des lames ayant 15 à 20 cm de largeur. En dessous de ces facteurs-là, la pièce risque de donner l’impression d’être trop chargée.

N’oubliez pas l’importance du pigment

Si vous disposez d’un intérieur qui est assez lumineux, vous devrez fuir les parquets ayant des coloris trop clairs. Cela permettra de ne pas donner une sensation de « trop de blanc » à votre pièce. Puis, si à l’inverse, vous disposez d’un intérieur trop sombre ou foncé, du fait d’une luminosité qui est insuffisante, il faudra essayer les parquets moins foncés afin de ne pas assombrir les pièces.

Opter pour un parquet en bois brossé

L’autre critère de choix de votre parquet sera l’aspect qu’à son bois. Le bois le plus utilisé en France pour un paquet, c’est lechêne. Il est disponible dans de nombreuses couleurs et on le distingue à travers son très beau vernage. Il est donc meilleur d’opter pour sa forme brossée plutôt que celle lisse. La raison est simplement que le brossage élimine les plus fines fibres, et conserve celles les plus dures. Cela entraîne alors une très bonne résistance à l’abrasion et préserve donc mieux des rayures.

Catégories de l'article :
Travaux