Entretien de la pompe à chaleur : comment s’y prendre 

84
Partager :

L’entretien de votre pompe à chaleur (PAC) permettra de l’utiliser pendant une durée comprise entre 15 et 20 ans. En ne le faisant pas, vous risquez de consommer plus d’électricité avec l’appareil. Cela souligne toute la délicatesse et l’importance de cette opération. Vous pourriez souscrire un contrat d’entretien annuel avec un professionnel, ou conduire l’opération vous-même. Dans l’un ou l’autre des cas, il faudra éviter de commettre des erreurs pour la bonne marche de l’appareil.

1.      Décrasser l’unité extérieure

Le nettoyage de l’unité extérieure ne s’applique qu’à la pompe à chaleur aérothermie (air-air ou air-eau). Le modèle de pompe a chaleur géothermique ne nécessite pas un entretien des capteurs qui sont mis dans le sol. Le seul risque que vous courez dans ce cas est la détérioration des capteurs. Cela se produit lorsque le sol en question est trop sableux. C’est une dégradation assez insidieuse, et il n’existe qu’un moyen de prévenir. Vous devez vous assurer fréquemment de la bonne marche de l’installation.

A lire aussi : Les différentes dimensions de la literie

En cas de baisse des performances, contacter un professionnel dans les meilleurs délais est requis. Il procèdera à un check-up du système. Le nettoyage du bloc extérieur se fait en quelques étapes simples :

  • L’extinction de la pompe à chaleur ;
  • La vérification qu’un obstacle n’est pas présent dans le circuit d’air ;
  • L’élimination des toiles d’araignées et des poussières ;
  • Le nettoyage de la coque du climatiseur au moyen d’un produit lavant doux ;
  • L’inspection de présence de fissures ou craquelures sur l’unité.

2.      Dépoussiérer et décrasser les unités intérieures

Comme vous pouvez le voir sur Proclim 17, le nettoyage des filtres doit se faire une à deux fois par année. Les filtres qui accumulent le plus de saletés sont ceux des pièces de vie, et de la cuisine. Cela est nécessaire si vous souhaitez obtenir un air sain dans le logement. En même temps, vous pourrez accroitre les performances de la pompe à chaleur. Toutefois, tout cela ne pourra pas se substituer à un entretien annuel qu’effectue un professionnel.

A voir aussi : Comment choisir un matelas pour une personne ?

La procédure à suivre est toute simple :

  • Éteindre au préalable la pompe à chaleur ;
  • Ouvrir le bloc ;
  • Retirer le filtre, puis éliminer les poussières avec un aspirateur ;
  • Utiliser de l’eau savonneuse pour nettoyer le filtre ;
  • Faire sécher le filtre, puis le remettre dans la pompe à chaleur ;
  • Nettoyer le bloc avec un chiffon.

3.      Signer un contrat d’entretien annuel chez un professionnel


Pour faire entretenir votre pompe à chaleur, vous avez l’embarras du choix des professionnels à contacter. En premier lieu, vous pourriez évidemment penser à celui qui en a fait l’installation. D’autres professionnels proposent également une telle prestation :

  • Les climaticiens ;
  • Les chauffagistes ;
  • Certains électriciens.

Idéalement, privilégiez un artisan labellisé RGE QualiPac. Vous avez ainsi la garantie qu’il s’agit d’un spécialiste de l’installation, maintenance et dépannage de ces appareils de chauffage. La souscription à un contrat d’entretien annuel constitue quand même un avantage. Vous travaillez toujours avec le même spécialiste, ce qui est un plus dans le suivi de votre équipement. L’assurance est donc de mise que l’entretien sera fait dans les temps impartis.

Partager :