background img

Problème de condensation : comment y remédier ?

Les remontées capillaires, la condensation et les infiltrations d’eau peuvent être à l’origine de la présence de l’humidité au sein d’une habitation. Dans la mesure où elle est provoquée par la condensation, il est possible d’utiliser de simples gestes décrits dans ce guide pour limiter sa propagation.

Qu’est-ce que la condensation ?

La condensation liquide est la transformation d’un élément gazeux à l’état liquide. Elle résulte du contact de la vapeur d’eau que renferme l’air avec une surface froide, ce qui provoque une humidification de la surface. Ce phénomène est présent aussi bien dans les immobiliers neufs que dans les anciennes constructions.

En effet, la présence humaine dans une habitation implique de nombreuses actions (la cuisson, la respiration, les douches, le séchage du linge, etc) qui occasionnent la production de vapeur d’eau et l’augmentation du taux d’humidité contenu dans l’air. Il existe cependant des solutions pour traiter un problème de condensation.

Comment remédier aux problèmes de condensation ?

Le meilleur moyen de traiter des problèmes d’humidité est de solliciter les services d’un professionnel. Toutefois, si le problème de condensation n’est pas très avancé, vous pouvez effectuer de simples gestes pour limiter son développement. La première mesure à adopter est de ventiler vos pièces, en ouvrant au quotidien les volets pour une durée minimum de 30 mn afin d’aérer votre maison. Il est également nécessaire de contrôler le renouvellement de l’air au niveau de chaque pièce.

Par ailleurs, l’aménagement du chauffage doit être fait de manière constante. Lors de vos sorties, évitez d’arrêter complètement le chauffage, la température requise oscille autour des 20° C. Pensez également à protéger les murs les plus froids en effectuant des travaux d’isolation. Pour vos menuiseries, la pose de doubles vitrages et de volets extérieurs est nécessaire pour bien aérer vos pièces, notamment la chambre et les salles d’eau. Cependant, si votre budget vous le permet, vous pouvez installer une ventilation positive hygrorégulée. Ainsi, l’air extérieur aspiré par la ventilation sera traité puis introduit dans votre maison pour un renouvellement de l’oxygène et une conservation d’un air pur au sein de l’habitation.

Catégories de l'article :
Travaux